mardi 12 mars 2019

Butterfly - Yusra Mardini

Titre : Butterfly
Autrice : Yusra Mardini
Date de Sortie : 07/03/2019
Editeur : Pocket Jeunesse
Biographie 

Résumé :

Quand la fragile embarcation qui l’emmène loin de la Syrie en guerre commence à sombrer, Yusra Mardini, seize ans, refuse le terrible destin qui lui tend les bras. Impossible qu’une nageuse de son niveau, entraînée par un père si exigeant, finisse noyée comme tant d’autres ! Puisant au fond d’elle-même des forces insoupçonnées, elle se met à pousser avec sa sœur le canot rempli de réfugiés et parvient à tous les sauver. Ainsi commence la seconde partie de la vie de Yusra, guidée par le courage et la volonté. Une volonté incroyable qui la mènera vers son rêve : quelques mois après ce sauvetage, elle parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques ! Aujourd’hui ambassadrice de l’ONU, Yusra, dix-neuf ans, nous raconte son histoire tout en préparant activement les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

« Yusra, nous sommes si fiers de vous, de votre courage, de votre persévérance. Vous êtes un exemple extraordinaire pour les enfants du monde entier. »
Barack Obama

« Un récit extraordinaire de courage, de survie et de volonté. Impossible de ne pas être emballé par l’histoire de Yusra, qui un jour nagea pour sa vie dans une mer déchaînée et qui se bat aujourd’hui pour la cause des réfugiés dont la vie, comme la sienne, a été bouleversée par la guerre. »  
Khaled Hosseini (auteur des Cerf-volants de Kaboul)

Mon Avis :

Lorsque j'ai entendu parler de ce livre, en janvier dernier, j'ai immédiatement eu envie de le lire. Faut dire que le sujet n'est pas commun.
Je me suis donc tout naturellement jeté dessus dès qu'il est arrivé dans ma boîte aux lettres, et j'ai passé mon dimanche à lire, le reposer, lire, le reposer.. c'était si bouleversant, intense, fort et poignant que j'avais du mal - émotionnellement parlant - à avancer mais en même temps, dès que je reposais mon livre, je n'avais qu'une envie, arriver au bout pour que la douleur que je ressentais, mais aussi la colère et tout un tas d'autres sentiments s'apaisent...

Dimanche soir il me restais environ 80 pages je crois, et allez savoir pourquoi, je n'ai pas réussi à lire de la journée d'hier.. Faut dire que j'étais arrivée à un passage où j'étais soulagée et j'avais surtout besoin de souffler, de respirer pour Yusra et Sara.. J'avais un trop plein d'émotion, et même en en discutant ce matin avec ma voisine, je suis encore chamboulée, et en colère par cette société, ce monde dans lequel on vit.. Mais bon, ça, j'y reviendrai en fin de chronique : revenons-en au livre :

En fait, cette histoire est bien plus que l'histoire d'une réfugiée qui réalise son rêve d'aller aux Jeux Olympiques.. Plus j'avançais dans ma lecture, plus je me disais : non mais le résumé est TROP réducteur, c'est pas possible !!

En effet, Yusra Mardini ne nous raconte pas seulement son parcours pour fuir son pays en guerre.. ce n'est pas seulement son combat, mais tellement plus ! Je ne saurais pas vous expliquer exactement ce qu'il en est - d'ailleurs, je n'en ai pas envie à vrai dire, car ce ne serait pas digne de ce récit..
 Yusra nous raconte avec une grande humilité toute une partie de sa vie, de celle de sa sœur aussi,et elle nous le raconte tellement bien, tout en gardant à l'esprit qu'elle n'est pas la seule héroïne, qu'ils sont une famille, qu'ils étaient plusieurs, contrairement à ce que certains journalistes laissaient croire.. Franchement, chapeau l'autrice d'avoir tenu à remettre leurs choses à leur place.. 

Yusra commence son récit tout en douceur. D'abord en nous racontant sa vie avant la guerre, son enfance, celle de sa sœur.. Puis la guerre arrive, et là encore, j'étais complètement emportée par les sentiments et les émotions étaient vraiment à vif.. j'avais l'impression d'y être et c'était atroce car plus je tournais les pages, plus j'étais en colère et triste, et dégoûtée.. Je gardais toujours en tête que c'était du réel, que c'était en ce moment même que ça se passait.. pas comme dans ce qu'on apprend en cours, avec nos livres d'histoire, sur les guerres qui se sont passée il y a des siècles ou des décennies ! non, ça s'passe maintenant !!

En plus, l'autrice prend son temps pour bien nous faire vivre avec elle tous les changements qui surviennent au fil des premières années, on sent au plus profond de soi le danger, mais aussi on ressent l'espoir que tout va vite aller mieux, puis le moment où elle va se résigner, subir, baisser les bras, perdre espoir.. et enfin le déclic qui fait qu'elles vont décider de partir.. Le pourquoi.. et comment..
Et puis...  Euh non, si vous voulez savoir ce qui suivra, vous n'avez qu'une chose à faire : lire ce livre....

En fait, comme je le disais un peu plus haut, ce livre va me rester à vie ancré dans mon cœur. Je le sais, c'est une certitude.. comment je le sais ?
En fait, en 2006 ou 2007, j'ai lu une biographie, qui m'a fait ressentir exactement les mêmes émotions, la même intensité.. Ce livre, je ne sais pas si vous en avez entendu parler, mais les 2 autrices avaient fait beaucoup parler d'elles à une époque : "Vendues" de Zana Muhsen et Betty Mahmoody  (qui nous racontait son histoire, adaptée au cinéma : "Jamais sans ma fille") Ce livre, je l'avais lu en une journée, et j'ai toujours en tête les sœurs Nadia et Zana..

Et ici, avec Yusra et Sara, j'ai ressenti autant de peine, de tristesse, mais aussi j'ai été épatée par leur courage, leur force, leur détermination mais aussi leur humilité.. Le message qu'elles font passer est tellement plus fort que ce que le résumé fait croire.. Vraiment, je n'ai pas compris pourquoi on s'est focalisé sur le fait que Yusra a participé aux Jeux Olympiques.. bien-sûr, ça a été son tremplin, son but qui l'a aidée à se sauver la vie, et sauver la vie d'autres gens.. Mais comme elle l'explique si bien vers la fin, j'étais hyper en colère sur le fait qu'on réduise sa personne comme étant une "réfugiée" qui allait participer aux JO.

En résumé, c'est une lecture Coup de Poing comme je n'en ai encore jamais eu de toute l'histoire de mon blog. Savoir que c'est une histoire vraie qui s'est passée il y a peu de temps, que ça se passe encore de nos jours.. La maman que je suis n'a pas pu retenir les larmes ce matin, quand j'ai lu les dernières pages, et les remerciements. 

Quand je pense à tous ces gens qui pensent que les "migrants" viennent dans nos pays pour voler notre travail, pour nos allocs' ou je sais quoi d'autre encore, j'ai envie de leur mettre ce bouquin dans les mains, de leur dire: putain, mais lisez, allez voir ce qui se passe sur le terrain, et revenez me dire qu'ils se sont réveillé un jour en se disant : oh, tiens, si on allait risquer nos vies aujourd'hui ?
Je m'emporte, je suis désolée, mais comme je le disais sur Twitter ces 2 derniers jours, cette histoire m'a complètement traumatisée. C'est peut-être dû aussi au fait que mes filles ont l'âge qu'avaient Sara Et Yusra au moment où elles ont décidé de partir, de tout quitter, après avoir failli mourir à plusieurs reprises.. elles n'avaient rien demandé ! 
D'ailleurs, rien dans le livre ne raconte les raisons de cette guerre.. et c'est encore un point que j'ai vraiment trouvé génial dans ce livre : il n'est pas question de politique, de religion, de morale, ou de propagande : c'est l'histoire racontée par des adolescentes qui veulent juste vivre !!! Rien que d'en parler là, de me rappeler tout ce qu'elles ont vécu dans leur pays, puis en mer, sur les routes, à traverser autant de pays, cette rencontre avec Sven, cette personne si formidable (et pas uniquement lui) je m'dis putain, mais quelle livre, quelle histoire !!

En général, j'ai envie de faire des câlins aux personnages des romans que j'ai aimés.. J'ai envie de dire aux auteurs et autrices à quel point j'ai adoré leur livre, ou à quel point je leur suis reconnaissante d'avoir changé ma vie...
Ici, avec Butterfly, j'ai envie de plein de chose. bien sûr, envoyer tout mon amour à Sara et Yusra, mais surtout j'ai envie d'hurler, de donner des coups de poing dans les murs tellement ce monde est dur et injuste..

Je me retrouve à rédiger cette chronique et en même temps je me demande quoi faire de plus ? C'est tellement dérisoire de vous en parler ici, sur un blog.. Ce livre est tellement bouleversant, avec ce récit on comprend vraiment, concrètement, sans chichi que n'est pas une partie de plaisir que de quitter son pays, sa famille, risquer sa vie, pour tenter de trouver un endroit où vivre en sécurité.. devoir renoncer à tout, devoir tout recommencer, tout réapprendre.. J'ai particulièrement été épatée par l'écriture. A aucun moment l'autrice n'a cherché à se présenter comme une victime. Ça aurait été très facile de tenter de nous attendrir dès les premières pages.. de chercher à ce qu'on s'apitoie sur son sort, mais non, jusqu'au bout, on sent sa force, sa volonté de juste vouloir nous faire passer Son message.. Ce message si fort, si important.. elle le porte si bien d'ailleurs..

En résumé : lisez ce livre les gens ! Vraiment ! Si j'en ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises, si j'ai même pleuré en refermant le livre, ce n'est pas parce que l'autrice cherchait à faire couler les larmes à ses lecteurs, mais parce qu'on ne peut pas rester insensible à son vécu.. 

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse pour ce service-presse..
Et surtout pour l'avoir traduit !! Merci !!!!

(par contre, le bandeau imprimé sur la couverture, c'est pas l"idée du siècle 🙈🙊)

👊👊👊Ma Note : 50/20 👊👊👊


C'est LE livre que je garderai le plus précieusement dans ma bibliothèque !
J'ai cherché ce qui avait plus de valeur encore que le Diamant, car ce livre vaut bien plus..
J'ai donc trouvé le Diamant Rouge !



PS : si vous êtes arrivés jusqu'ici sans refermer la fenêtre : ne partez pas trop loin, bientôt un concours arrivera sur le blog et les réseaux sociaux pour tenter de gagner un exemplaire de ce livre, offert par PKj ;)

4 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...