jeudi 14 avril 2016

Confess - Colleen Hoover

Titre : Confess
Auteure : Colleen Hoover
Date de sortie : 07/04/2016
Editeur : Hugo New Romance
New Adult


Résumé :

Auburn Reed a des plans très précis pour l'avenir et ne laissera personne se mettre sur son chemin! Mais lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'Art à Dallas pour un entretien qui la pousse vers Owen Gentry. L'énigmatique artiste semble avoir beaucoup de choses à cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne le pensait.

Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence...


Mon Avis :

J'ai commencé de lire ce livre en VO en février, pour finalement le laisser de côté après avoir lu le prologue.. Il faut dire que le début commence fort, et je ne devais pas être prête pour me lancer à ce moment là..
Finalement j'ai attendu sa sortie en France.. Je l'ai depuis vendredi, et j'ai attendu hier pour le lire.. J'avais une espèce d'appréhension et je voulais mettre toutes les chances de mon côté, être de bonne humeur, pour pouvoir savourer cette lecture..

J'ai donc décidé aussi de le lire en français : j'ai longtemps hésité. La version originale me tentait vraiment, mais je m'suis dit que ce serait plus simple pour les extraits à poster ici, de les avoir en français.


Encore une fois, Colleen Hoover a su nous proposer une histoire qui allait bien plus loin que ce que la 4è de couverture nous laissait imaginer, une histoire avec des personnages hyper attachants et quelques surprises.

J'ai tout de suite aimé Auburn, dès le premier chapitre elle m'a parue forte, indépendante, avec des problèmes bien-sur, mais déterminée a ne pas se laisser abattre..
Owen, quant à lui m'a paru au départ très mystérieux, peut-être même un peu trop, trop vite..
J'ai d'ailleurs trouvé que leur rencontre était un peu trop rapide, et j'étais en fait assez mal à l'aise aussi... Frustrée..

Alors évidement, comme c'est du Colleen Hoover, c'était hyper addictif.. J'étais accro aux personnages, et durant toute ma lecture, je cherchais quel rebondissement allait arriver.. Je me suis imaginé plein de trucs, car avec Indécent, Hopeless, Maybe someday et même Ugly Love, évidement, je me doutais que ce que je m'imaginais, n'allait pas arriver : ça allait me chambouler le cerveau, me surprendre et m'étonner..
Malheureusement, très vite j'avais senti le truc... Par exemple, le secret de Owen, très rapidement on le devine.. Et puis concernant Auburn, j'avoue que j'ai été un peu déçue pour certaines de ses réactions, après avoir fermé le livre..
En même temps, avec le recul (j'ai terminé ce livre à 2h du matin) j'ai comme l'impression que tout allait trop vite.. J'aurais aimé plus de suspens, et puis aussi plus de moments sympa, drôles : en fait, j'ai trouvé ce livre très sombre.. En général, on a droit à des personnages qui n'ont pas eu la vie facile mais en même temps on a des personnages secondaires, ou des moments dans les livres de Colleen Hoover qui nous font sourire, qui nous laissent un peu souffler entre 2 rebondissements.. Ici avec Confess, j'avais un espèce de voile sur le cœur : entre les confessions que j'ai trouvées parfois, même souvent déprimantes, les tableaux qui me faisaient aussi un peu froid dans le dos.. Il m'a manqué quand-même des moments de rire, de joie, de tendresse.. D'ailleurs ça se remarque vu le peu de post-it que j'ai utilisés :


Et puis on a en plus les personnages détestables... Alors j'avoue, à un moment, j'ai vraiment eu du mal à supporter Auburn... Je n'ai pas compris comment je suis passée de Auburn combattante/déterminée à une Auburn qui laissait tout filer entre ses doigts, qui s'avouait vaincue etc..

Malgré tout, j'ai passé un super bon moment lecture, très addictif comme presque tous les Colleen Hoover (Maybe Not est l'exception je pense) .. J'ai été émue et surprise.. si si, on ne dirait pas comme ça, mais j'ai vraiment aimé l'histoire dans sa globalité.

Mais si j'ai autant aimé, je pense que c'est essentiellement pour et grâce à Owen : même si j'avais deviné très vite ses secrets, il ne m'a pas déçue un seul instant. Il est resté solide, posé, réfléchi, attentionné. J'ai été très touché par l'histoire de Auburn bien-sur.. Malheureusement je n'ai pas aimé ce qui se passe avec les personnages détestables : je n'ai vraiment pas compris pourquoi c'est allé aussi loin en fait... Ce genre de situation je ne supporte pas. Et même en essayant de trouver ces excuses autant émouvantes et difficiles soient-elles, je suis désolée, ça me fait juste grincer des dents, même si c'est du ColleenHoover..
Mais bon, j'ai été complètement absorbée par la dernière révélation et les derniers chapitres..

 En refermant ce livre, même si je savais que ce n'était pas un coup de cœur, je suis restée scotchée, quelques secondes comme ça.. Genre, j'ai bugué, le livre dans les mains, je ne savais plus trop quelle heure il était, ce que je ressentais.. Juste je regardais ce livre, et je m'disais: WAW Quand-même !!!

En conclusion, c'est un très bon livre, que je recommande fortement... Mais je ne sais pas si je relirai un jour.. Certainement en VO mais dans longtemps.. Même si, personnellement je n'ai pas été fan des tableaux, et de certaines décisions prises à certains moments, j'ai vraiment, encore une fois, aimé la petite touche spéciale Colleen Hoover.. On a eu le droit à de la poésie, du slam, de la musique dans ses précédentes œuvres.. Ici c'est la peinture, et ses personnages vont me rester dans un petit coin de mon cœur très, trèèèès longtemps..

En fait, on a encore ici une preuve du pouvoir de Colleen Hoover : même avec des défauts, on aime son roman à tel point qu'il est impossible de le refermer sans l'avoir terminé ! Et puis, je pense que si ce roman avait été écrit par une autre auteure, j'aurais pu le mettre dans mes coups de cœur.. Malheureusement, connaissant ses autres livres, j'en attendais plus.. Quand on sait de quoi elle est capable, on a l'impression très vite, qu'il manque des passages, c'est dommage pour la fan que je suis.. Mais pour vous lecteurs, je suis sûre que vous allez "adorer" ce livre !

Maintenant je n'ai qu'une hâte : m'offrir November 9 ! L'attente va être longue et atroce pour l'avoir en français.. Je pense donc me l'offrir en mai .. La grande question va être de savoir quelle version prendre : British ou USA ?

Ma Note : 17/20


Argent



Extraits :
-  Allez, Owen !
   Si je savais qu'un cadeau pouvait la mettre dans cet état, je lui en aurais acheté un le jour de notre rencontre. Et tous les jours depuis.


[spoiler] En découvrant l’existence d'AJ, Owen aurait aussi bien pu disparaître à jamais de ma vie. en découvrant que je n'avais pas la garde de mon fils, [/spoiler] il aurait pu me juger. Mais non, il profite de l'occasion pour m'encourager, me réconforter. Personne n'a jamais eu cette réaction depuis la mort d'Adam.
  Je ne saurai me contenter de lui dire merci. Je préfère le regarder dans les yeux. Il semble encore hésiter, alors je passe une main derrière sa tête, lève ma bouche vers la sienne.
  Je l'embrasse doucement et il ne fait rien pour m'en empêcher, mais ne cherche pas non plus à prolonger cet instant. Simplement, il accepte le baiser, pousse un profond soupir. Je n'ouvre pas les lèvres et ni l'un ni l'autre ne tentons d'aller plus loin. Je crois que nous avons tous les deux compris qu'il s'agissait davantage d'un "je te remercie" que d'un "je te désire".
- Parfois, on n'a pas droit à une deuxième chance, Owen. Parfois, il faut renoncer.
- On n'a même pas eu de première chance.

- Tu vas bien.
  Je ne sais pas trop si c'est une question ou une affirmation, mais je fais ou de la tête. Elle laisse échapper un bref soupir, comme s elle était soulagée. Je ne m'attendais pas à cela. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle s'inquiète pour moi. Je l'espérais, mais c'est une chose d'espérer, c'en est une autre de constater.




- Auburn, je comprends que tu veuilles [...] mais parfois, il faut savoir commencer par sacrifier une relation, pour mieux la préserver ensuite.
  Elle se détache de moi, recule de quelques pas avant de se retourner.
- Parce que tu as déjà sacrifié une relation, toi ?
  Je la dévisage avec toute l'intensité dont je suis capable.
- Nous, Auburn, c'est nous que j'ai dû sacrifier.


- Ça fait du bien, non ? demande-t-il avec un sourire malicieux.
- Jamais plus ne me laverai les cheveux toute seule.
  Il m'embrasse sur le front.
- Et tu n'as pas encore goûté mes sandwiches.
  J'éclate de rire et capte alors toute la tendresse de son regard ; je saisis que c'est ça que je veux. Le dévouement. Ça devrait être la base de toute relation. Si quelqu'un tient vraiment à vous, il n'en aura que plus de satisfaction à vous rendre heureux, plutôt qu'à chercher son propre plaisir.

- On s'est vus combien de jours depuis qu'on se connaît ? demande-t-il.
  Sa dispersion me fait rire, je crois que c'est ce que je préfère en lui.
- Je ne sais pas, dis-je. Quatre ? Cinq ?
- Non, en comptant aujourd'hui, ça fait sept. Alors dis-moi, Auburn, comment se peut-il que je tombe déjà amoureux de toi ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...