lundi 15 février 2016

Nos faces cachées - Amy Harmon

Titre : Nos faces cachées
Auteur : Amy Harmon
Date de sortie : 22/01/2015
Editeur : Robert Laffont, Collection R

Résumé :

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connait un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être…

Nos Faces Cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire.
L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

Mon Avis :

J'ai commencé ce livre hier soir, et terminé à 4h00 du matin. Impossible de le lâcher !
Ce livre, ça faisait très longtemps qu'il était dans ma PAL, mais un petit je ne sais quoi me retenait... En septembre dernier, j'avais eu un beau coup de cœur pour L'infini + un de Amy Harmon aussi, et tout le monde me disait : "Tu verras, Nos faces cachées est encore mieux !"
Alors, j'ai pris mon temps pour le sortir de ma PAL, j'attendais THE moment, pour être sûre de l'apprécier, de le savourer comme il se doit. C'est chose faite, et j'suis contente de moi : enfin, je peux dire: j'ai pleuré, j'ai versé de vraies larmes en lisant un livre !
C'est très difficile pour moi de vous parler de tout mon ressenti.. Ce livre m'a prise aux tripes à plusieurs reprises... Mais peut-être pas là où on pouvait s'y attendre... Je dois avouer que ce n'est pas Ambrose qui m'a le plus attendrie, mais c'est Bailey, le cousin de Fern .. Fern aussi m'a beaucoup touchée d'ailleurs, mais quand on repense au tout, c'était peut-être un peu trop...

Si beaucoup de gens ont adoré ce livre, ont eu un coup de cœur, malheureusement ça ne l'a pas fait pour moi : pourtant j'y ai cru un moment, durant ma lecture.. Mais voilà... quand j'y repense maintenant, après 4h de sommeil, j'ai juste mal.. pour moi c'est une lecture douloureuse, et donc, je n'aurais pas envie de relire ce livre..
D'ailleurs, je pensais me l'offrir pour qu'il rejoigne mon étagère coup de cœur, mais en fait, je l'associerais plutôt à Tous nos jours parfaits.. : un de ces livres que je ne conseillerais pas, mais ne déconseillerais pas non plus.. Un livre qui va me rester longtemps en tête, c'est sûr...

En résumé, c'était une très bonne lecture,
mais douloureuse aussi.



Mon avis pour ceux qui ont déjà lu le livre :
[spoiler]Au début, j'ai mis du temps à me faire aux personnages, mais très vite, j'ai eu ma préférence pour Fern et son cousin .. Mais du coup j'ai eu aussi cette espèce de boule au ventre, douloureuse, cette angoisse pour Bailey, car plus je m'attachais à lui, plus je savais qu'il allait mourir..  puis à ca, s'est ajoutée l'histoire de Rita, la belle nana qui a tout pour elle, et qui non seulement tombe enceinte, mais se retrouve mariée avec le connard de service, qui, comme si ça ne suffisait pas, la frappe, et sera la cause de la mort de Bailey.. Au final, ce qui m'aura tué mon coup de cœur en plein vol, c'est tout ca... Trop de tragédie tue la tragédie.. c'est dommage .J'ai bien compris le côté espoir, et les messages à en tirer, mais je ne sais pas, c'était TROP, oui c'est ca.. TROP :/ [/spoiler]

Ma Note : 16/20

Argent

Extraits :
— Mais on ne les a pas seulement perdus, eux ! s’exclame Bailey. On t’a perdu aussi ! Tu n’as pas encore compris que cette putain de ville est en deuil de toi ?
— Ils sont en deuil de leur superstar. D’Hercule. Je ne suis pas ce mec-là. Je ne peux plus faire de lutte, Bailey. Ils veulent le gars qui ne perd jamais et qui a une chance de gagner aux jeux Olympiques. Ils n’en ont rien à foutre du monstre chauve qui n’entendra pas le putain de sifflet s’il est du côté de sa mauvaise oreille.
— Je viens de t’expliquer que je ne peux pas aller pisser tout seul. Je suis totalement dépendant de ma mère, qui baisse mon pantalon, me mouche et me met du déodorant. Et pour aggraver les choses, quand j’allais au lycée, je devais compter sur quelqu’un pour m’aider à faire presque tout. C’était gênant. Et frustrant. Mais nécessaire ! Je n’ai aucune fierté, Ambrose ! Aucune. J’avais le choix : ma fierté ou ma vie. J’ai été obligé de choisir. C’est pareil pour toi. Tu peux conserver ta fierté intacte, rester
assis ici, faire des cupcakes, devenir gros et vieux et, au bout d’un moment, tout le monde s’en foutra. Ou tu peux échanger ta fierté contre un peu d’humilité et récupérer ta vie.


En fait, j'ai tellement mal, que je ne peux pas poster d'extraits, même si j'en avais relevés beaucoup pendant ma lecture.

5 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec toi sur certain point, il y a un côté trop "dramatique" du livre et au bout d'un moment t'en peut plus quoi. j'ai bien aimé ce livre, il était vraiment bien mais pas le coup de coeur dont tout le monde parlait.
    dommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui en fait, quand on termine le livre on ne se rappelle que des drames finalement... et quand j'y réfléchi encore maintenant, je ne vois qu'une succession de tragédies.. c'est une lecture angoissante au finale :(

      Supprimer
  2. Bon... finalement, je préfère quand tu ne pleurs pas... ton avis et ta note sont meilleurs... merde... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on va arrêter de viser les larmes hein :p

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...