lundi 20 février 2017

Sexy Laywers 3 : Affaire non classée - Emma Chase

Titre : Sexy lawyers, Affaire non classé (Saison 3)
Auteur : Emma Chase
Date de sortie : 16/02/2017
Éditeur : Hugo Roman
New Adult **

Résumé:

Lorsque Brent Mason regarde Kennedy Randolph, il ne reconnaît pas la fille timide et gentille qui a grandit à côté de chez lui. Il admire une femme confiante et sublime... mais bien décidée à écraser ses parties les plus intimes avec les talons de ses escarpins.
Lorsque Kennedy regarde Brent, elle ne voit que l'ado égoïste - mais toujours aussi séduisant - qui l'a humiliée au lycée pour conserver sa place auprès des pestes les plus populaires de l'école - des filles qui ont fait de sa vie un enfer. Cependant, Kennedy n'est plus cette jeune femme anéantie au cœur brisé - elle est désormais procureur à Washington et elle n'a encore jamais perdu un procès. Elle va s'opposer à Brent dans sa prochaine affaire, et elle pense que l'heure de la vengeance a sonné.
Toutefois, les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. Brent a décidé de séduire Kennedy, et chacun de leurs échanges explosifs fait qu'il la désire davantage - est elle
aussi passionnée dans la chambre que dans la salle d'audience ? Brent parviendra-t-il à la conquérir ? Kennedy restera-t-elle de glace face aux arguments de sa plaidoirie ?

Mon Avis :

Avant de commencer, il faut que je vous dise que je n'ai pas lu la première saison de Sexy Lawyers. J'ai pourtant commencé la première saison, mais comme je n'ai pas accroché au début de l'histoire, j'ai préféré passer à autre chose plutôt que de me forcer à lire une histoire qui ne m'emballait pas. Je ne comptais donc pas lire les suivants, jusqu'à ce que Laura de darcybooks.wordpress.com  me conseille de lire tout de même le Sewy Laywers 2 - Sous influence. Et comme je l'ai dévoré et vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé, je me suis donc jeté sur cette saison 3 dès sa sortie..

Je dois donc un énorme bisous à Laura pour ses super conseils ! Vraiment, heureusement que je l'ai écoutée, sinon je serais passée à côté de 2 super belles histoires avec des personnages extra.
Même si j'ai préféré le tome 2, je dois dire que l'histoire de Brent et Kennedy est superbe. Ils m'ont tous les 2 émue, et en même temps inquiétée. Et chose étonnante et rare surtout, j'ai éclaté de rire à un moment donné.. Un moment qui était pourtant triste, et où j'étais là : "punaiz vas, qu'est-ce qui s'passe ?" l'auteur a réussi a trouvé un moyen de me faire rire, et ce à plusieurs reprises !

En conclusion donc, je vous conseille fortement cette série, et si vous n'avais pas vraiment aimé le 1, ne vous fiez pas aux apparence, vraiment le 2 est excellent, et ce tome 3  est vraiment à lire aussi ;)


Ma Note : 17/20

Extraits :
‒ Et si tu allais plutôt te faire foutre avec ton manche de lacrosse ?
Waouh, nous voilà de retour à la case départ.
‒ Je trace la limite aux équipements sportifs, mais si tu veux qu’on s’amuse avec d’autres types de jouets, je suis partant.
Elle n’apprécie pas mon humour.
‒ Je m’en vais.
‒ Tu fuis.
Elle pince ses lèvres et me fusille du regard. Bon sang qu’elle est belle quand elle est agacée. J’ai hâte de voir comment elle est quand elle est furax. En fait, quelque chose me dit que je vais bientôt le découvrir.
Elle pose une main sur sa hanche et pointe l’autre sur moi.
‒ En fauteuil ou pas, ton cul a intérêt à être au tribunal demain, sinon, je vais faire de ta vie un enfer.
‒ Quoi, contrairement au plaisir que me procure ta présence maintenant ?
Elle jette ses bras en l’air et tourne les talons.
‒ À demain, mon ange, je lui réponds alors qu’elle m’a déjà tourné le dos.
Une minute plus tard, Harrison entre calmement dans le salon après l’avoir raccompagnée à la porte.
‒ Mon ange ? demande-t-il.
‒ Pourquoi pas, c’est bien un ange qui a apporté les dix plaies à l’Égypte.
‒ Tu te souviens quand j’ai réappris à faire du vélo ?
‒ Oui, je me souviens, répond-elle en souriant timidement.
‒ On n’avait que ton vélo de fille, alors tu t’es assise sur le guidon pendant que j’ai pédalé ?
Elle hoche la tête.
‒ Un jour, j’allais trop vite et on a heurté un caillou, on a tous les deux fait un soleil. Je ne voulais plus faire de vélo après ça, parce que j’avais peur que tu te blesses. Tu te souviens de ce que tu m’as dit ?
Elle me regarde droit dans les yeux.
‒ J’ai dit… qu’il fallait qu’on continue… parce que s’il n’y a pas de balade, les chutes n’ont aucun intérêt.
Je hoche la tête en la regardant tendrement.
‒ Je ne vais pas nous laisser tomber, cette fois-ci, Kennedy.
‒ Je ne sais pas…
‒ Tout ce que tu as à faire, c’est prendre ma main.
Nous évitons tous les choses qui nous font du mal ou qui nous ont blessés par le passé. C’est à ça que servent les cicatrices. Elles protègent nos blessures avec un tissu épais et insensible afin qu’on ne ressente plus de douleur. Or les cicatrices que porte Kennedy à l’intérieur d’elle-même sont bien plus dures que le moignon de ma jambe.
‒ Riley et Jake se sont disputés, hier. Elle a invité un ami. Un ami qui est un garçon. Dans sa chambre. Avec la porte fermée.
Tout devient clair.
‒ Tu as pété un câble ? je demande à Jake.
‒ Je ne pète jamais de câble, répond-il en haussant les épaules. Je suis juste allé chercher la visseuse dans le garage. Problème réglé.
‒ Réglé comment ? je demande en souriant, parce que je sais déjà que la réponse va être géniale.
‒ Il a enlevé ma porte ! s’écrie Riley. Je n’ai plus de porte ! J’ai seize ans, j’ai cinq petits frères et sœurs, et je n’ai plus de porte !
‒ Comme je l’ai dit, problème résolu, répète Jake.
‒ J’ai des droits, tu sais, rétorque Riley.
Jake sourit patiemment.
‒ Oui, c’est vrai, mais aucun ne stipule que tu dois avoir une porte. Ou une fenêtre, d’ailleurs. Ne l’oublie pas, ça non plus.
 ‒ Mon chef a appelé, il m’a dit que je devais vous laisser monter immédiatement.
‒ Oui, j’imagine.
‒ Il a dit que le directeur l’avait appelé personnellement.
‒ Oui, c’est à peu près ça.
‒ Vous êtes qui, bon sang ?
Je n’ai qu’une seule réponse à lui donner. Je baisse ma voix et je le regarde dans les yeux.
‒ Je suis Batman.
La vérité est une garce qui vous ronge et vous rend fou, jusqu’à ce que vous la laissiez sortir. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...