jeudi 1 septembre 2016

Off-campus 2 : The mistake - Elle Kennedy

Titre : Off Campus 2 : The mistake
Auteur : Elle Kennedy
Date de sortie : 01/09/2016
Editeur : Hugo New Roman
New Adult **

 

Résumé :

C'est un joueur et pas uniquement sur le terrain...

John Logan est un star de l'équipe de Hockey ce qui lui permet d'avoir toutes les filles qu'il veut.

Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s'annonce pas tout rose.

Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu'elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s'il veut la récupérer.

Grace n'est plus la jeune fille timide et innocente du début de l'année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

Mon Avis :


Je dois vous avouer quelque chose : A cause de la couverture (et mon problème avec mon entourage toussa), qui pourtant me plait bien, je n'avais pas l'intention de m'offrir ce roman tout de suite.. Puis, hier, sur un coup de tête, j'ai craqué (merci Carole de m'avoir donné envie de le lire :p ) .. Oui, je suis faible, que voulez-vous ? En même temps quand on sait que j'ai lu The deal, la saison 1 de Off-campus, 2 fois, en 2 semaines seulement, vous me comprenez, non ?

J'ai donc commencé The mistake hier soir, et là, il est 14h25 et je suis déjà sur le blog pour vous donner mon avis.

Comme je suis encore la tête dans ma lecture, je vais tenter de dire rapidement et clairement tout ce que j'en ai pensé, calmement sans trop devenir "folledingue"..

Tout d'abord je dois vous dire que si ce livre était un premier tome, un one shot ou une saison 1, ce serait probablement un coup de cœur, ou  en tout cas il serait dans mon top, et classé en Diamant sur Booknode.. Là, il faut quand-même se rappeler qu'il arrive après The deal, et donc la barre était très haute !! Logan face à Garrett, c'est du lourd !!

En fait niveau personnages, Logan n'a rien à envier à Garrett (doublement, vous comprendrez pourquoi je dis ça en lisant ce livre ) .. Logan est déterminé et drôle.. Et Grace elle, est tout autant forte de caractère, donc vraiment je dirai que niveau personnages, ils sont du coude à coude.. Même si j'ai préféré Garrett, Logan a bien su se faire aimer l'abruti.. il m'a fait rire même, et parfois il peut être  maladroit et con, mais dans le bon sens du terme !

Donc comme je disais, je me sens obligée de comparer The mistake à The deal, et donc, effectivement niveau histoire, j'ai trouvé que c'était un chouya en dessous de The deal : Faut dire que dans la première saison, il y a un but précis, qui pousse nos personnages à se côtoyer, alors que dans la saison 2, la rencontre est un peu plus rapide et sans raison aussi forte.. donc si je compare les 2 histoires, effectivement The deal remporte le match, mais vraiment d'un petit point, pas d'beaucoup !!

Petite chose que j'ai bien apprécié aussi, pour une fois ce n'est pas le gars qui aide la nana à s'en sortir. Ici, Grace n'a rien à attendre de Logan.. elle n'a pas de passé douloureux, elle mène sa vie, et franchement ça fait du bien ;)

Ma conclusion donc c'est que si vous avez aimé The deal, vous allez très certainement aimer The mistake. L'écriture, l'humour, les personnages, les piques qu'ils s'envoient, les rapports entre potes aussi, tout m'a plu en fait.. Oui d'ailleurs je ne pense pas avoir trouvé de truc négatif en fait.. bon, d'accord on a toujours le côté "olé-olé" qui fait que je ne peux pas le conseiller à ma fille, mais bon, en même temps ça me permet de pouvoir dire : c'est mon livre,  na !!


Maintenant j'ai une question qui me trotte dans la tête : Sachant que la saison 3 sort en Novembre, et qu'il existe une saison 4 .. Allons-nous avoir la chance d'avoir les 4 à la suite, ou est-ce qu'on va devoir faire comme pour Marked men 4, qui se fait désirer depuis des mois ????

Ma Note : 18/20


OR

Extraits:
– Alors comme ça, tu es douée pour déchiffrer les gens ? demande-t-il d’un air pensif. Quel est ton verdict à propos de moi ?
– Je t’avoue que je n’ai pas encore tout compris, je réponds en souriant.
Son rire suave réchauffe ma joue.
– Ouais, moi non plus, je ne me suis pas encore bien compris.

– Merde, tu es arrivée vite, dit-il en jetant son livre et en se levant.
J’entre d’un pas rapide et je ferme la porte derrière moi. J’ai envie d’être tranquille pour lui crier dessus.
– C’est quoi ton problème ? Tu es allé voir Morris et tu lui as déclaré tes intentions ?
Il sourit timidement.
– Bien sûr, c’était ce qu’il y avait de plus noble à faire. Je ne peux pas courir après une nana sans que son mec en soit informé.
– Ce n’est pas mon mec. On est sortis ensemble une fois ! Et maintenant on ne sortira plus ensemble, parce qu’il ne veut plus de moi !
– Quoi ? s’exclame Logan. Je suis déçu, je pensais qu’il avait un esprit plus compétitif que ça.
– Tu es sérieux ? Tu vas faire mine d’être surpris alors que c’est toi qui lui as dit qu’il n’en avait pas le droit ?!
– Pas du tout, répond-il en écarquillant les yeux.
– Ben si.
– C’est ce qu’il t’a dit ?
– Pas dans ces termes, non.
– Je vois, alors quels termes il a employés, exactement ?
– Il a dit qu’il déclarait forfait parce qu’il ne veut pas se retrouver au milieu de quelque chose d’aussi compliqué. Je lui ai dit que ça ne l’était pas puisqu’on n’est pas ensemble, toi et moi, et il a insisté pour dire qu’il fallait que je ressorte avec toi parce que « tu es un chic type qui mérite une autre chance ».
Logan sourit jusqu’aux oreilles.
– Je t’interdis de sourire. À l’évidence c’est toi qui lui as mis ces mots dans la bouche. Et c’est quoi, cette histoire de famille dont vous faites partie ? je demande en faisant les cent pas dans sa chambre. Qu’est-ce que tu lui as dit, hein ? Tu lui as lavé le cerveau, c’est ça ? Comment vous pouvez faire partie de la même famille ? Vous ne vous connaissez même pas !
 Logan pouffe de rire et je le fusille du regard.
– Il parle de la famille qu’on a créée dans Mafia Boss, explique-t-il. C’est un jeu de rôle où tu incarnes le chef d’un gang de mafieux. Il faut se battre contre d’autres parrains pour gagner des territoires et des rackets. On y a joué chez lui et j’ai fini par y rester jusqu’à quatre heures du matin, explique-t-il. Nous formons désormais la famille Lorris.


– J’ai juste une question, commence Garrett.
– Ah bon ? Parce que moi, j’en ai plein, ajoute Tuck.
Je soupire en posant mon stylo.
– Allez-y. Autant en finir.
Garrett croise les bras.
– Rassure-moi, c’est pour une meuf, non ? Parce que si tu le fais pour t’amuser, c’est juste bizarre.
– C’est pour Grace.
Mon meilleur ami hoche la tête, puis cet enfoiré se tord de rire, il se tient la taille alors que ses épaules sont secouées par des éclats de rire. Mais même s’il en train de s’étouffer, il parvient quand même à sortir son téléphone et à écrire un message.
– Qu’est-ce que tu fais ? je demande.
– J’écris à Wellsy. Il faut qu’elle le sache.
– Je te déteste.
Je suis tellement occupé à fusiller Garrett du regard que je remarque Tucker trop tard. Il empoigne mon bloc-notes, l’inspecte et pousse un cri enjoué.
– Putain, G, il a fait rimer débile avec automobile !
– Automobile ? Tu es sérieux mec ?
– Je voulais comparer ses lèvres à une vieille voiture cerise que j’ai retapée quand j’étais gamin. Je voulais plonger dans mes expériences personnelles, ce genre de truc, quoi.
Tucker secoue la tête, exaspéré.
– Alors tu aurais dû les comparer à des cerises, espèce d’abruti.
Il a raison, j’aurais dû. Je suis un piètre poète et j’en ai parfaitement conscience.
– Eh, je m’exclame en me croyant inspiré. Et si je reprenais les paroles de « Amazing Grace » ?
– Ouais, carrément, répond Garrett. C’est de l’or en barre, ça.
– Amazing Grace, how sweet…
– Your ass, propose Tucker.
Garrett pouffe de rire.
– Magnifique, des génies à l’oeuvre, Messieurs. Amazing Grace, how sweet your ass,
chante-t-il en tapant sur son téléphone.
– Bon sang, mais tu pourrais arrêter de rapporter cette conversation à Hannah ? je marmonne. Les potes d’abord, mec.
– Et si je l’ai perdue pour de bon, cette fois ?
Garrett et Tucker secouent tout de suite la tête.
– Tu ne l’as pas perdue, m’assure Garrett.
– Comment tu peux en être sûr ?
– Parce qu’elle t’a dit qu’elle t’aimait.
– Espèce d’abruti, ajoute Tucker en souriant.
Je t’aime, espèce d’abruti. Ce n’est pas tout à fait ce que je rêvais d’entendre. La première partie, oui, bien sûr. Mais la deuxième… je m’en serais bien passé.
– Qu’est-ce que je dois faire ? je demande en soupirant.
– Vite, écris-lui un autre poème, suggère Garrett.
Je le fusille du regard.
– Garrett n’a pas tort, dit Tucker. À mon avis, le seul moyen d’arranger les choses, c’est avec un autre geste romantique. Qu’est-ce qu’il y avait d’autre sur sa liste ?
– Rien, je marmonne. J’ai tout fait.
– Alors, invente autre chose, répond Tucker.
Un geste romantique ? Je suis un mec, bon sang. J’ai besoin d’aide.
– Est-ce que Wellsy revient ? je demande à Garrett, qui affiche un sourire moqueur.
– Même si c’était le cas, je ne la laisserais pas t’aider. Tu vas devoir te débrouiller tout seul.
Garrett marque une pause, puis mes deux amis répètent à l’unisson :
– Espèce d’abruti !
– Tu pensais vraiment ce que tu as dit à Pace ?
– Quoi, que je t’aime ?
Je hoche la tête.
– Je pensais tout ce que j’ai dit, ma belle. L’an dernier, Hannah a essayé de me décrire ce qu’était l’amour. Elle a dit que c’était comme si ton coeur débordait d’émotions et que  quand tu aimes quelqu’un, tu as plus besoin de lui que de nourriture ou d’oxygène. C’est ce que je ressens pour toi. J’ai besoin de toi, Grace. Je ne supporte pas l’idée de ne pas être avec toi. Tu es la dernière personne à qui je pense avant de m’endormir et la première à qui je pense quand j’ouvre les yeux. Tu es l’amour de ma vie, ma belle.
 Sa déclaration me touche profondément, mais je ne peux m’empêcher de le regarder avec
tristesse.
– Mais, à propos de ce que tu as dit tout à l’heure… de ton avenir, que tu allais être misérable et que tu allais détester ta vie… Je ne veux pas que ça arrive, Logan. Je ne veux pas que tu sois plein de haine et d’amertume, et…
 Ses doigts tremblent sur ma joue.
– Ce ne sera pas le cas. Je ferais tout pour ne pas être comme ça. Ça va être affreux, Grace, on le sait tous les deux, mais je promets que je me battrai pour que ça ne me détruise pas. Que ça ne nous détruise pas. Et ce ne sera pas pour toujours, ajoute-t-il d’une voix tremblante. C’est seulement jusqu’à ce que Jeff revienne et qu’il reprenne les rênes. J’aurai sans doute l’impression de marcher dans un tunnel, mais je saurai qu’il y a la lumière au bout.
Et tant que tu seras avec moi, il y aura aussi de la lumière dans le tunnel. Sans toi, ce ne serait que ténèbres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...